La cryothérapie pour soulager les douleurs

0

cryothérapie - fibromyalgie

Si les bains d’eau froide sont une tradition dans le Nord de l’Europe, c’est aux japonais que l’on doit la première utilisation médicale du froid et l’invention des chambres de cryothérapie dans les années 70. Aujourd’hui utilisée par les sportifs de haut-niveau pour favoriser la récupération, la cryothérapie est de plus en plus courante en traitement d’appoint pour un grand nombre de pathologies. Elle peut en effet être vraiment bénéfique pour soulager les douleurs, y compris pour la fibromyalgie.

 

Les bienfaits du froid

Une étude de l’université Ataturk en Turquie publiée récemment dans le International Journal of Rheumatic Diseases a montré une diminution de la douleur par l’application de froid chez des patients atteints de fibromyalgie . Une cinquantaine de patients ont été soumis à une application de gel froid durant 10 mn au niveau des trapèzes. Leur niveau de douleur a été évalué avant l’application du froid, puis après 10 mn, 90 mn et 24 heures. Les résultats ont montré l’efficacité de cette méthode : la moyenne des niveaux de douleur était de 6.45 avant l’application, 2.75 à 10 mn, 2.45 à 90 mn et 3.36 au bout de 24h. Le froid agit donc sur la sensation de douleur et son effet se prolonge bien au-delà de l’application.

En revanche, dans cette étude il est question d’une application de froid sur une zone ciblée du corps. A plus grande échelle, la cryothérapie permet de faire bénéficier l’ensemble du corps des bienfaits du froid.

 

La cryothérapie, comment ça marche ?

La cryothérapie se pratique sur le corps entier dans une pièce où on est exposé à une température d’environ -110° pendant une durée très courte (moins de 3mn) sous surveillance. «Ce froid sec est généré par des compresseurs électriques sur le principe du congélateur» explique Mélanie Girault, responsable du centre Oxalyde Santé à Toulouse, ouvert depuis 2015.

Lors d’une séance dans une chambre de cryothérapie, il faut être équipé de manchons aux pieds et aux mains ainsi que de protections pour les oreilles et la bouche. En effet, pour se protéger le corps va préserver les organes essentiels (cœur, cerveau, poumons…) et délaisser les extrémités périphériques.  Ainsi au cours d’une séance, la température extérieure de la peau baisse d’environ une dizaine de degrés, la température du corps reste quant à elle stable. On ne risque donc pas l’hypothermie en faisant de la cryothérapie. Par ailleurs, la séance doit rester confortable : il est possible de sortir de la pièce avant les 3 minutes si la sensation est insupportable.

Il existe également des cabines de cryothérapie dites “corps partiel”. Dans ce cas, le patient est enfermé dans un cylindre, la tête restant à l’extérieur. Mais avec cette technique, le refroidissement des parties exposées n’est pas homogène, le bénéfice est donc partiel. D’autre part, cette technologie utilise de l’azote gazeux qui peut présenter des risques d’asphyxie pour le patient.

 

Les bienfaits sur la fibromyalgie

Le choc thermique provoqué par le froid a des effets anti-inflammatoires et antalgiques par la sécrétion d’endorphines. Au niveau des vaisseaux sanguins périphériques il se produit également une vasoconstriction, c’est à dire une diminution du diamètre de ces vaisseaux qui favorise le drainage des tissus.

Pour les patients atteints de fibromyalgie, les effets antalgiques vont agir sur la diminution de l’intensité de la douleur mais également sur la disparition des raideurs matinales. Pour vraiment en ressentir les effets, il est conseillé de faire 10 séances. L’échelonnement de celles-ci s’adapte au patient (2 séances par semaine ou plus).

Chez certains patients, les bénéfices peuvent durer plusieurs mois avec des douleurs significativement atténuées et un sommeil de meilleure qualité. Cette amélioration de la qualité de vie impacte également la prise d’anti-douleurs. Il est possible de refaire une série de quelques séances à intervalles réguliers pour maintenir le bénéfice acquis.

Comme ce sont les fibromyalgiques qui en parlent le mieux, ce témoignage vidéo est très explicite sur le bénéfice que l’on peut en retirer :

Comment choisir son centre de cryothérapie ?

Aujourd’hui, l’ouverture d’un centre est soumis à une réglementation très stricte. «Il faut travailler dans le domaine du médical ou du paramédical ce qui n’était pas forcément le cas auparavant,  explique Mélanie Girault, infirmière de métier. Cette obligation rassure les patients, on sait de quoi on parle et on est en mesure de faire face à de possibles effets secondaires ou d’orienter les clients vers d’autres praticiens». Avant de prendre rendez-vous, il est donc préférable de vous renseigner sur le centre, les compétences professionnelles du personnel et les contre-indications éventuelles.

Il faut compter environ 350€ pour 10 séances. Certaines mutuelles les remboursent mais malheureusement ce n’est pas encore la majorité. Si ce n’est pas le cas, rien ne vous empêche de leur adresser une demande accompagnée par exemple d’un courrier de votre médecin traitant.

 

Pour les personnes souffrant de fibromyalgie, la cryothérapie est très bénéfique car elle modifie les messages qui arrivent au cerveau et donc soulage les douleurs. Mais elle ne va pas la traiter les causes de la maladie. C’est par contre un bon complément à d’autres traitements non médicamenteux, par exemple la sophrologie dont il était question dans cet article.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *